CarousselInterne

  • ...
     

LogonLight

Nom d'utilisateur:

Mot de passe:

Connexion

Dossier Coronavirus

 
   DOSSIER CORONAVIRUS




ACTIVITES AUTORISEES ET mesures de soutien Horeca

A la suite des développements liés à la propagation du COVID-19, le Gouvernement a pris des mesures qui sont d'application sur l'ensemble du territoire national à partir du samedi 14 mars 2020, à 12h00 :

* Activités autorisées pour le secteur Horeca


* Mesures de soutien pour le secteur Horeca


Ces mesures seront mises à jour en fonction de l'actualité.  N'hésitez pas à les consulter régulièrement.


Afin d'informer la clientèle des règles élémentaires à respecter dans votre établissement, téléchargez ci-dessous des
affiches en 4 langues (à imprimer en A4 ou en A3) :

- Affiche "Mesures sanitaires"
- Affiche "Accueil client"
- Affiche "Lavage des mains"
- Affiche "Ascenseur"
- Affiche "Salle de réunion"
- Affiche "Placement du client"
- Affiche "Port du masque & demande de coordonnées"


Le télétravail est obligatoire.  Dans ce cadre, l'employeur fournit aux travailleurs qui ne peuvent faire du télétravail, une attestation ou toute autre preuve confirmant la nécessité de leur présence sur le lieu de travail ou dans le cadre des prestations de livraisons.
Téléchargez ICI le modèle d'attestation mis à votre disposition par la Fédération HoReCa Wallonie..



Guide Covd-19 "Bonnes pratiques Horeca"

Le guide "COVID-19" - Bonnes pratiques Horeca" a été avalisé par les partenaires sociaux ce mardi 09 juin 2020, en Commission paritaire Horeca (CP 302).

Téléchargez ICI le guide "COVID-19" - Bonnes pratiques Horeca" (version 05/06/2020).

Tout en respectant les recommandations générales mentionnées dans le "Guide générique du SPF Emploi et Travail" interprofessionnel et obligatoire, ce guide destiné au secteur Horeca reprend les mesures sanitaires applicables à l'hôtellerie et aux établissements d'hébergement, à la restauration et ses différentes composantes, aux débits de boissons ainsi qu'aux relations avec les fournisseurs.

Le SPF Economie a également édité un guide qui reprend un ensemble des mesures génériques de prévention jugées minimales et nécessaires pour assurer des contacts sécurisés entre les restaurateurs /cafetiers, leur personnel et leurs clients : "Guide pour un redémarrage sûr de l'horeca".



Port du masque et enregistrement des coordonnées d'un client par table

Le 23 juillet 2020, le Conseil National de Sécurité a pris une série de mesures qui sont d'application depuis de 25 juillet 2020.

En plus des obligations déjà en vigueur, le port du masque est obligatoire :
-
dans les établissements Horeca, sauf quand les personnes sont assises à leur table;
- pour le personnel de salle ET pour le personnel de cuisine des établissements Horeca;

- dans les marchés, brocantes et fêtes foraines;
- dans les rues commerçantes et tout endroit privé ou public à forte fréquentation tels que définis par les autorités locales.

Il est également demandé aux établissements Horeca d'enregistrer les coordonnées d'un client par table :
- l'exploitant doit conserver les coordonnées de ses clients pendant 14 jours afin de faciliter toute recherche de contact ultérieure.  Après 14 jours, elles doivent être détruites;
- ces coordonnées peuvent exclusivement être utilisées dans le cadre de la lutte contre le Covid-19;
- les clients doivent expressément donner leur accord.  S'ils refusent de donner leurs coordonnées, ils se voient refuser l'accès à l'établissement.

Pour l'enregistrement des coordonnées, les établissements peuvent utiliser un formulaire-type : 
- Téléchargez le formulaire en français pour la Wallonie

- Téléchargez le formulaire en anglais pour la Wallonie.


Ce formulaire contient toutes les mentions requises pour pouvoir collecter valablement les données personnelles des clients tout en respectant les obligations du Règlement Général sur la protection des Données (RGPD).

Vous pouvez utiliser un autre support pour collecter les données.  Dans ce cas, veillez à obtenir le consentement de votre client pour collecter ses données, indiquez sur quelles bases vous collectez ses informations et à quelles fins.  Vous devez également mentionner une personne de contact et ses coordonnées afin que le client puisse la contacter s'il a des questions concernant le traitement de ses données ou s'il souhaite introduire une demande ou une plainte.

Concrètement, collectez les coordonnées requises au travers de formulaires ou de tout autre document, placez le(s) dans une enveloppe fermée contenant toutes les données du jour.  Indiquez une date visible sur l'enveloppe et scellez votre enveloppe en la fermant définitivement (avec du ruban adhésif, par exemple) et en plaçant la signature du responsable ou du membre du personnel sur le bord adhésif.

Si aucune contamination n'est décelée, vous devez détruire les enveloppes après un délai de 14 jours.  Si une infection a été détectée un tel jour, l'AVIQ prendra un contact avec vous afin de vous demander de partager les informations avec eux. 
Ne partager les informations avec personne d'autre et vérifiez soigneusement l'identité de la personne qui demande des informations.

Il est important de noter que les données ne peuvent être utilisées que pour la recherche de contacts.  Vous ne pouvez donc pas utiliser les données de vos clients à des fins commerciales, telles que l'envoi de newsletters ou de promotions.

Et si mon client refuse de communiquer ses données ?
Vous n'avez pas un pouvoir de police de sorte que vous ne pouvez donc pas simplement obliger quelqu'un à coopérer.  Selon l'arrêté ministériel, vous devez refuser l'accès à l'établissement au(x) client(s) qui ne souhaite(nt) pas coopérer.



L'appli Coronalert

Depuis fin septembre, il est possible de télécharger l'appli "Coronalert" destinée à faciliter le suivi des contacts afin d'enrayer au plus tôt la chaîne de transmission du virus.
 
La pandémie de Covid-19 que nous connaissons aujourd'hui a incité les autorités publiques à développer une application destinée à faciliter le suivi des contacts. 

Identifier rapidement les personnes ayant été en contact avec une maladie infectieuse permet de limiter la propagation de celle-ci. Coronalert est ainsi un outil de prévention supplémentaire contre le coronavirus, en appui aux mesures existantes. Cette application a déjà été testée auprès de 10 000 personnes. 


Pourquoi télécharger Coronalert ?
L'application Coronalert s'inscrit dans une large stratégie de santé publique qui inclut à la fois les actions de la cellule de surveillance des maladies infectieuses de l'AVIQ ainsi que celles du call center tracing. Le but est bel et bien d'interrompre au plus tôt la chaîne de transmission du Covid-19, grâce à la notification précoce de contacts. Cette application, qui respecte totalement la vie privée de son utilisateur, permet notamment de renforcer le suivi de contacts en envoyant rapidement une alerte anonyme à la personne qui a été en contact étroit avec un autre utilisateur de Coronalert positif au COVID.

Un dispositif complémentaire 
Coronalert ne peut détecter les contacts à haut risque que si toutes les personnes concernées l'utilisent. Son efficacité augmentera donc proportionnellement à son utilisation réelle. Étant donné que l'on ne sait jamais avec certitude si un contact a été enregistré via l'appli, Coronalert ne remplacera pas le tracing via le call center. Les deux mesures sont fortement complémentaires. Ensemble, elles permettent un traitement plus rapide du suivi des contacts.

Un rôle de taille pour les dispensateurs de soins

Si Coronalert vous signale un contact à haut risque, vous êtes invité à vous soumettre à un test de dépistage du coronavirus. L'appli indiquera s'il est préférable que vous preniez contact avec votre médecin de famille ou avec le centre de contact. Quiconque se soumet à un test peut en recevoir le résultat via Coronalert. Pour ce faire, le médecin de famille doit indiquer le code de test spécifique lorsqu'il prescrit le test.

Plus d'infos : https://coronalert.be/

Adobe Stock